Personnes âgées et proches aidants, se faire accompagner au quotidien

Proche aidant, un défi de chaque jour

Chaque année, se tiennent les journées Internationale des Personnes âgées, et Nationale des Proches aidants. Aujourd’hui, la France compte environ 1.5 millions de personnes de plus de 85 ans, et les personnes âgées de plus de 65 ans représentent 20% de la population.

Le statut de « proche aidant », pour qui ? pourquoi ?

Si l’âge entraine parfois des problèmes de santé et la diminution de l’autonomie, ce sont souvent les proches de la personne concernée (famille ou amis) qui gèrent en premier lieu l’aide dont ils ont besoin au quotidien. Ce sont ce que l’on appelle des « proches aidants ». Un statut de plus en plus pris en compte, mais qui demande à être davantage reconnu. En effet, la majorité des proches aidants ne s’identifient pas en tant que tel et se sentent parfois impuissants et épuisés par ce rôle, car ils ne connaissent pas ou peu les structures et moyens disponibles pour les accompagner.

Dans cet article, nous vous proposons un tour d’horizon des différentes solutions pour accompagner les malades, personnes âgées et leurs proches aidants dans la vie quotidienne.

Investir dans du matériel médical adapté aux personnes âgées

Pour préserver au maximum l’autonomie d’une personne âgée, choisir les bons équipements médicaux peut être une solution pour l’aider à réaliser ses déplacements du quotidien. Renseignez-vous en pharmacie, de nombreux produits de matériel médical adaptés vous seront proposés en fonction des besoins et aptitudes de votre proche. Il existe notamment les déambulateurs et fauteuils, mais aussi d’autres outils comme les coussins d’aide à la levée, les barres de maintien, ou encore les chaises et tables adaptées.

Pour les plus petits budgets, vous pouvez également louer ces équipements en pharmacie, comme notamment les chaises roulantes, les lits médicalisés, ou encore les appareils d’aide à la toilette (fauteuils pliables, systèmes de maintien…).

Ces accessoires ou meubles d’aide, spécialement pensés pour faciliter le quotidien, sont souvent représentatifs d’un gain d’autonomie, de temps, et d’énergie pour la personne âgée ainsi que pour son proche aidant.

Se rapprocher des pouvoirs publics…

L’État met en place de nombreuses aides pour les personnes âgées dépendantes, même pour celles souhaitant rester à la maison. En effet, la Sécurité Sociale et l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) peuvent aider à financer la visite d’infirmiers, aides-soignants ou aides à domicile plusieurs fois par semaine, afin d’accompagner la personne âgée dans les tâches du quotidien. Cette allocation, versée par le conseil départemental, peut aussi être utilisée pour des dépenses nécessaires comme des produits d’hygiène, du matériel médical ou encore des travaux d’aménagement du logement.

Pour un proche aidant, la situation peut devenir pesante psychologiquement parlant. Ayant conscience de cela, les pouvoirs publics ont donc mis l’accent sur l’accompagnement par des personnes tierces, comme décrites précédemment. Il est important d’accepter de déléguer une partie de l’aide à domicile à une personne professionnelle du domaine, afin de préserver le proche aidant et de trouver un certain équilibre dans cet accompagnement.

… et des associations

Pour tout proche aidant, il est important de savoir que vous n’êtes pas seuls. De nombreuses associations caritatives, dont certaines reconnues par l’État, mettent à disposition des ressources pour les personnes âgées et leurs proches. Cela peut par exemple prendre la forme d’un groupe de discussion entre proches aidants ou personnes âgées en perte d’autonomie, afin d’échanger avec des individus traversant des situations similaires.

De nombreuses ressources pratiques sont également disponibles sur les sites internet de ce type d’associations, comme des vidéos tutos, des vidéos informatives sur le sujet voire parfois la possibilité de faire intervenir une personne bénévole proche de chez vous, afin de vous soulager quelques heures par semaine.

Demander de l’aide auprès des professionnels de santé

Si aider un proche dans le besoin est une preuve de soutien importante, demander de l’aide n’est pas un problème. Si d’autres membres de son entourage ne peuvent pas prendre le relais, n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant, qui peut être une écoute attentive face à des situations parfois prenantes psychologiquement, et peut aussi vous aider à trouver des solutions. Les pharmacies proposent également des services adaptés aux personnes âgées, et peuvent subvenir à des besoins d’aide sur un plan santé.

Par exemple, pour assister les personnes ayant de lourds traitements médicamenteux, de nombreuses pharmacies proposent la préparation de piluliers à la semaine, afin de faciliter la prise des médicaments et de ne pas avoir besoin de se soucier des posologies au quotidien.