Changez la couleur de vos cheveux : osez la coloration capillaire !

Vous cherchez à masquer vos cheveux blancs ? Vous souhaitez troquer votre crinière brune contre un blond vénitien ? Optez pour la coloration capillaire ! La coloration est une technique de teinture des cheveux utilisée par près de la moitié des françaises… Mais attention, elle n’est pas inoffensive pour votre cuir chevelu, qui aura besoin de beaucoup de soins et d’attentions pour ne pas étouffer sous cet assaut de couleurs.

Pourquoi changer sa couleur naturelle ?

La couleur de vos cheveux à l’état naturel est déterminée par la présence de pigments colorés, appelés mélanine. Il existe deux types de mélanine : l’eumélanine et la phéomélanine. L’eumélanine est responsable de la couleur de cheveux foncée tandis que la phéomélanine est responsable de la couleur de cheveux claire. Les cheveux noirs d’une italienne contiendront donc plus d’eumélanine que ceux d’une norvégienne à la peau diaphane, qui eux contiendront essentiellement de la phéomélanine.

Plusieurs raisons peuvent expliquer un changement de couleur naturelle, principalement esthétiques. Vous pourrez être amenée à vouloir changer de couleur pour apporter de la brillance et de la texture à vos cheveux. En effet, les colorations capillaires permettent de lisser la fibre et de la faire briller. A partir de quarante ans, vous pourrez aussi vouloir masquer ces cheveux blancs embarrassants qui investissent votre tignasse. Si vous êtes une star de cinéma, la coloration, ça vous connaît ! Vos cheveux se colorent et se décolorent au fil des rôles qu’on vous attribue. Vous pouvez aussi vouloir simplement balayer votre chevelure de quelques reflets dorés pour arborer un look estival de circonstance. Dans tous les cas, votre coloration doit être adaptée à la nature de vos cheveux mais aussi à votre teint et à votre tempérament.

Choisissez la coloration qui vous correspond

Vous avez décidé de franchir le cap de la coloration ? Ne choisissez pas votre nouvelle couleur au hasard. Si vous êtes de nature plutôt réservée, le bleu électrique ne sera peut- être pas la couleur la plus indiquée. A moins que vous ayez une idée derrière la tête… A l’identique, si vous êtes très blonde, à la peau très claire, épargnez vos cheveux et faites une croix sur le noir corbeau! Votre fibre capillaire ne sera pas forcément immunisée pour ce genre d’agression. Vous devrez en plus ménager votre porte-monnaie, car il vous faudra retourner chez le coiffeur assez régulièrement pour faire les retouches nécessaires. Pour une coloration réussie, optez pour une nuance deux tons plus foncés ou plus clairs que celle de vos cheveux naturels.

Sélectionnez le bon produit

Il existe plusieurs types de colorations capillaires, en fonction de l’usage dont vous voulez en faire.

La coloration permanente

La coloration permanente permet de colorer vos cheveux de manière définitive. Les pigments contenus dans sa formule pénètrent le cheveu en profondeur, c’est ce qu’on appelle le processus d’oxydation. Elle ne s’effacera donc pas au premier shampoing. D’une durée de deux à trois mois, ce type de coloration vous demandera un entretien régulier si vous ne voulez pas voir sortir de l’ombre vos racines plus claires (ou plus foncées), à recouvrir toutes les cinq semaines. Elle est particulièrement indiquée en cas de cheveux blancs mais ne fera pas bon ménage avec les cheveux fragilisés, souvent formulée avec de l’ammoniaque… Pour un résultat naturel, optez pour une coloration permanente dite « ton sur ton » : celle-ci se rapprochera au mieux de la couleur naturelle de vos cheveux, en la rehaussant d’une brillance bienvenue.

La coloration temporaire

La coloration temporaire (ou semi-permanente), comme son nom l’indique, permet de colorer vos cheveux temporairement. Elle offre les mêmes avantages qu’une coloration permanente, à la simple différence qu’elle s’estompe au fil des shampoings. D’une durée de cinq à huit semaines environ (en fonction de la fréquence de vos shampoings), elle ne laisse pas d’effets indésirables derrière elle (racines apparentes, dégorgements…). Vous retrouverez votre couleur naturelle en un rien de temps. Attention toutefois à certaines colorations temporaires vendues en supermarché, qui, sur-dosées pour un effet plus long, peuvent altérer votre couleur naturelle. La coloration temporaire est particulièrement adaptée aux cheveux abîmés car elle agresse moins la fibre capillaire que la coloration permanente, et est généralement formulée sans ammoniaque. Elle peut aussi vous permettre de masquer vos cheveux blancs, à condition que vous n’en n’ayez pas trop (entre 30 et 50 %).

La coloration éphémère

La coloration éphémère est une coloration éclair qui disparaît au premier shampoing. Plusieurs formules existent, aussi surprenantes soient-elles. La craie par exemple, qui vous autorisera toutes les fantaisies sans culpabiliser, avec sa large palette de couleurs pastel. Vous pourrez utiliser une craie spéciale cheveux ou une craie traditionnelle. Retour en enfance garanti ! Trempée dans un peu d’eau, elle permettra de colorer vos cheveux rapidement et sans effets secondaires. Vous pourrez changer de couleur au gré de vos envies, un véritable maquillage pour cheveux. Grâce à ces formules éphémères, changez-vous en baby doll le temps d’une soirée, sans devoir vous cacher le lundi matin derrière la plante verte de votre bureau !

Le henné

Le henné est une plante tropicale utilisée depuis la nuit des temps pour colorer la peau et les cheveux. La coloration au henné est devenue très populaire en Europe depuis l’essor des produits cosmétiques bio. En effet, cette coloration végétale est 100 % naturelle et inoffensive pour votre cuir chevelu. Les pigments végétaux contenus dans sa formule ne font qu’enrober le cheveu, sans l’altérer. En plus de le colorer, elle permet également de le soigner et d’entretenir sa brillance. Le henné s’adapte à chaque type de cheveu. Ainsi, la couleur que vous aurez choisie n’aura pas le même résultat sur vous que sur votre copine Audrey. La procédure d’application du henné est relativement longue, et il faudra vous armer de patience pour admirer le résultat, rares sont les salons de coiffure proposant des colorations végétales. Mais patience, cela viendra !

La décoloration

Adepte du blond platine ? Cette technique de coloration, ou plutôt de décoloration, permettra de décolorer les pigments naturels de vos cheveux naturels pour laisser place à une couleur peroxydée. Peroxydée, c’est le cas de le dire, le processus de décoloration faisant pénétrer dans le cheveu un cocktail de peroxyde d’hydrogène plus ou moins dosé. Pas forcément de tout repos pour votre cuir chevelu, il n’est pas vraiment indiqué chez les fibres capillaires sensibles. Si vous vous entêtez, usez et abusez des soins et masques capillaires pour chouchouter votre cheveu asséché.

Rendez-vous chez le coiffeur

Pour un résultat parfait, passez par la case coiffeur. Ce spécialiste du cuir chevelu saura vous conseillera sur la nuance qui vous va, et effectuera des mélanges spécifiques qu’aucune boîte de coloration prête à l’emploi ne saurait égaler. En plus, la procédure d’application étant relativement fastidieuse, vous garderez toute votre énergie pour vous déhancher sur la piste de danse !

Coloration maison

Pas de budget coiffeur ce mois-ci ? Optez pour une coloration prête à l’emploi. Il existe en pharmacie, en grande surface ou en magasin bio une grande variété de colorations capillaires adaptée à tout type de cheveu. Avant de commencer, n’oubliez pas de vous entourer des bons accessoires, la pose d’une coloration étant particulièrement salissante. Dix conseils pratiques avant de passer à l’attaque :

  1. Ne vous lavez pas les cheveux juste avant d’appliquer votre coloration. Idéalement, faites votre shampoing 2 ou 3 jours avant. Si possible, n’utilisez pas d’après-shampoing.
  2. Protégez votre intérieur et vos vêtements. La coloration, ça ne colore pas que les cheveux… Papier journal, vieux short de jardinage, gants, bandeau… tout est bon pour éviter les projections.
  3. Respectez les indications contenues sur la boîte ou sur la notice. Chaque coloration a ses spécificités, ne vous lancez pas à l’aveugle.
  4. Faites d’abord un test sur une mèche. Vous verrez si le résultat est conforme à vos attentes.
  5. Respectez à la lettre le temps de pose recommandé. On ne joue pas avec les pigments !
  6. Rincez avec soin vos cheveux une fois le temps de pose achevé. L’eau doit être parfaitement limpide. Inutile de passer au shampoing, la coloration a déjà tout prévu !
  7. Appliquez un après-shampoing pour restructurer la fibre, qui en a vu de toutes les couleurs!
  8. Laissez sécher vos cheveux à l’air libre au lieu de les soumettre à une nouvelle agression (le sèche-cheveux tant redouté). Ils n’en ressortiront que plus brillants.
  9. Evitez d’exposer votre nouvelle chevelure au soleil les deux premiers jours suivant la coloration.
  10. Enfin, étape primordiale pour garder une couleur au top de sa forme, usez et abusez des soins et masques capillaires. Asséchée par les produits chimiques (colorée au henné, vous êtes sauvée!), votre fibre capillaire aura besoin d’être chouchoutée. Vous trouverez une large gamme de produits ciblés, adaptés à tout type de cheveu et permettant de conserver votre couleur plus longtemps.

Voyez la vie en technicolor !

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.