Comment ne plus avoir de pellicules dans vos cheveux ?

pellicules cheveux

Vous êtes en pleine réunion lorsque vous sentez tomber sur vos épaules de minces pellicules blanches qui vous font piquer un fard sous les yeux de vos collègues médisants… Une situation particulièrement désagréable qui frappe un français sur deux. Nous vous aidons à vaincre ce fléau qui s’abat sans scrupule sur votre fibre capillaire. Vous n’allez plus entendre parler de pellicules, si ce n’est celles de votre appareil photo.

Les pellicules, qu’est-ce que c’est ?

Les pellicules, on aimerait ne pas avoir à les connaître. Ce qu’on en retient, c’est que ces particules désagréables tombent toujours de nos cheveux au mauvais moment !

Les pellicules sont des squames (petits fragments de peau) visibles à la surface du cuir chevelu. En temps normal, celui-ci se renouvelle tous les 28 jours environ, en éliminant les cellules superficielles. Mais en « temps de guerre », le processus peut s’accélérer et le cuir chevelu pourra se renouveler en l’espace d’une semaine seulement… Ce processus est appelé desquamation. Il existe deux types de pellicules, en fonction de la nature du cheveu : les plus courantes, les pellicules sèches, qui tombent facilement sur les épaules, et les pellicules grasses, qui restent accrochées aux cheveux. Ce dernier type de pellicules peut provoquer des démangeaisons et parfois mener à une chute de cheveux. N’hésitez pas à consulter votre dermatologue pour traiter ce genre de symptômes particulièrement gênant.

Pourquoi j’ai des pellicules ?

Un français sur deux semblerait être atteint de pellicules (1). Pas de quoi être gêné donc si vous êtes en pleine crise pelliculaire ! Dites vous que la moitié de la population est dans votre cas… Bien sûr ce phénomène n’est jamais très agréable et vous vous en passeriez bien. Pour combattre les pellicules correctement, sachez d’abord déterminer les causes de cette affection. Elles peuvent être de natures diverses, que vous ayez des pellicules grasses ou sèches : dérèglement du système hormonal, inflammation du cuir chevelu, shampoings et brushings trop fréquents, médicaments, stress ou carences alimentaires… Ces vilaines particules vous mènent la vie dure.

Les solutions pour réduire les pellicules

Ne vous affolez pas, les pellicules ne sont pas une fatalité. De nombreuses parades existent pour s’en débarrasser définitivement.

Rendez visite à votre dermatologue

Le dermatologue, c’est le spécialiste de la peau mais aussi des cheveux et des ongles. Vos pellicules vous en font voir de toutes les couleurs ? N’hésitez pas à consulter. Lui seul saura diagnostiquer le type de pellicules dont vous souffrez et définir le traitement adapté. Vous n’aurez pas besoin de faire un examen complémentaire pour ce type d’affection, il la jugera au premier coup d’œil. Votre dermatologue pourra vous prescrire un traitement local sous forme de lotion spécifique à appliquer sur vos cheveux. Respectez bien la fréquence et le temps de pose si vous voulez vous débarrasser pour de bon de cette vilaine desquamation !

Usez et abusez de la vitamine A

Faites une cure de vitamine A ! La vitamine A est reconnue pour ses propriétés apaisantes et assainissantes. Elle va permettre à votre cuir chevelu mal en point de souffler un peu… Les fruits et les légumes colorés (carottes, abricots, melons, poivrons, tomates…), les poissons gras ou les œufs sont des aliments particulièrement riches en vitamine A. Aussi bon pour vos cheveux que pour votre santé, consommez-en à volonté !

Évitez d’utiliser des produits irritants

Qui dit pellicules dit cuir chevelu irrité. N’en rajoutez pas ou vos cheveux ne vous le pardonneront pas ! Evitez donc les produits irritants à base d’alcool, les produits coiffants agressifs (coiffures laquées à répétition), et surtout, les colorations capillaires qui n’arrangent rien à l’affaire… Si vous avez honte de vos cheveux blancs, optez pour le henné ou une coloration capillaire naturelle sans ammoniaque pour limiter les dégâts. Pour tout savoir sur les colorations capillaires, consultez l’article Changez la couleur de vos cheveux : osez la coloration capillaire. Évitez également les lotions capillaires traitantes, relativement agressives (notamment celles utilisées pour la chute de cheveux). Enfin, lavez vos cheveux à l’eau tiède, et non à l’eau chaude, et fuyez les brushings trop agressifs, la chaleur du sèche-cheveux pouvant aggraver votre cas.

Optez pour le bon shampoing

Attention, ce n’est pas parce que vous avez des pellicules qu’il faut opter pour un shampoing anti-pelliculaire… Vous restez perplexe ? Oui, c’est contradictoire, mais sachez que ce type de shampoing n’est pas forcément adapté aux cheveux secs. De par son action assainissante, il a souvent pour effet de déshydrater la fibre au lieu de la nourrir. D’ailleurs, les pellicules qui vous embêtent depuis quelques temps pourraient être dues à l’utilisation de ces shampoings utilisés trop fréquemment. Changez-en pour voir…

Pour laver les cheveux atteints de pellicules grasses, vous pourrez opter pour un shampoing contenant de l’antifongique (action contre les champignons) et de l’acide salicylique. Ces composants permettront brûler les graisses ! Ces shampoings ne sont pas à utiliser quotidiennement mais répondent à un traitement ponctuel des pellicules bénignes. Demandez conseil à votre pharmacien. Les cheveux secs eux pourront investir dans des shampoings à base de zinc ou de goudron.

Une hygiène de vie irréprochable

La santé de vos cheveux passe aussi par une bonne hygiène de vie. Nous sommes au regret de vous annoncer que de bons shampoings anti-pelliculaires ne feront pas tout le boulot. Si vous ne dormez pas assez, vous tuez à la tâche au boulot ou mangez n’importe comment à n’importe quelle heure, pas étonnant que vos cheveux soit déréglés et vous fassent passer un message subliminal (à coup de pellicules plus ou moins abondantes)… Pensez à boire au moins un litre d’eau par jour, à dormir au moins huit heures par nuit et à éviter les situations de stress récurrentes (même si c’est plus facile à dire qu’à faire…). Accordez-vous une pause déjeuner (équilibrée) chaque jour, loin de votre écran d’ordinateur. Et pensez à bouger pour éliminer ce stress qui vous consume, le sport étant un excellent remède naturel contre beaucoup de symptômes…

Puisez dans la nature

Pour finir, voici une recette de grand-mère permettant d’assainir votre cuir chevelu pour mieux lutter contre les pellicules : mélangez deux cuillères de vinaigre avec deux gouttes d’huile essentielle de thym. Vous bénéficierez au passage d’une brillance à toute épreuve ! Les pellicules ne se développeront plus dans votre cuir chevelu mais chez le photographe…

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.