La goutte : causes, symptômes et traitements

La goutte est une maladie douloureuse qui touche les articulations. Elle est la conséquence de la formation de cristaux dans l’articulation qui entraînent des réactions inflammatoires. Cette maladie, développée souvent chez les hommes de plus de 30 ans et les femmes ménopausées, est très handicapante.

La goutte : pourquoi développe-t-on cette maladie ?

Les réactions inflammatoires dues à la formation de cristaux sont nommées crises de goutte. Les cristaux formés dans les articulations résultent d’un taux trop important d’acide urique dans le sang. Le taux d’acide urique varient selon la balance entre production et élimination de cet acide. La production provient du fonctionnement des cellules du métabolisme et de l’apport en nutriment alors que l’élimination se fait par les reins.

Ainsi, le trop-plein d’acide urique est souvent la conséquence d’une mauvaise élimination par les reins, problème dû à l’hérédité, qui se caractérise par une anomalie du transport d’acide urique dans le rein. Certains médicaments, comme des diurétiques ou de l’aspirine, empêchent aussi cette élimination. Notons enfin qu’une des causes de la goutte provient d’une mauvaise alimentation. La consommation trop importante de bières, d’alcools forts ou de sodas très sucrés favorisent l’augmentation rapide du taux d’acide urique. Il faut faire aussi attention à ne pas trop consommer d’aliments trop riches en protéines animales.

Comment se caractérise la maladie de la goutte ?

Comme on vient de le dire, un taux d’acide urique trop important (supérieur à 60 mg/l dans le sang) peut entraîner la formation de cristaux dans les articulations provocant des réactions inflammatoires douloureuses. Ces réactions ont pour conséquences des douleurs articulaires handicapantes. Les articulations les plus touchées sont les pieds, puis les mains, les poignets et les coudes. L’articulation devient alors très rouge, boursouflée et le sujet a du mal à se déplacer ou encore à saisir un objet.

Si la maladie n’est pas bien traitée, les crises de gouttes peuvent se renouveler, et des cristaux peuvent s’accumuler dans le temps. On les appelle des tophus. Ces derniers peuvent être à l’origine de nouvelles crises mais surtout en se logeant durablement dans les articulations ils gênent leurs bons fonctionnements, limitent la préhension, la mobilité et sont à l’origine de maladies chroniques.
Les crises de gouttes s’interrompent d’elles-mêmes au bout de 10 jours.

Le diagnostic et le traitement de cette maladie

L’élément le plus visible pour un professionnel de santé est la présence de cristaux dans le liquide des articulations. L’examen microscopique de ce liquide après prélèvement permet d’en détecter. Sinon, une prise de sang mettant en avant un taux d’acide urique supérieur à 60 mg/l dans le sang ou encore une échographie révélant des dépôts de cristaux d’urate permettent de diagnostiquer une crise de goutte.

Pour traiter la maladie de goutte, certains médicaments sont efficaces pour diminuer la douleur articulatoire. Mais pour prévenir le risque, il vaut mieux traiter l’hyperuricémie. Pour se faire, il faut boire beaucoup d’eau pour favoriser l’élimination rénale, et supprimer progressivement la trop grande consommation de boissons alcoolisées et d’aliments trop caloriques.