Insuffisance lacrymale : origines et traitements du syndrome de l’œil sec

insuffisance lacrymale

L’insuffisance lacrymale est un syndrome qui résulte d’une fabrication insuffisante de larmes. Elle provoque un assèchement de l’œil pouvant induire des pathologies plus graves.

Insuffisance lacrymale : un premier diagnostic à réaliser soi-même

Le test de Schirmer, du nom de son inventeur, permet d’établir un premier diagnostic rapide. Il consiste à placer de petits papiers filtres à l’intérieur des paupières du bas et à mesurer la quantité de larmes qui se dépose sur ces papiers filtres. Si le diagnostic se révèle positif, il faudra alors rechercher les causes de la pathologie avant de la traiter.

Les facteurs à l’origine d’une sous-production de larmes

  • L’âge semble être la première cause d’insuffisance lacrymale. La quantité des larmes diminue physiologiquement avec l’âge. Selon les études épidémiologiques (facteurs influant sur la santé et les maladies de populations), 15 à 30% des sujets de plus de 65 ans sont touchés par la sécheresse oculaire.
  • Les agressions extérieures. Les agressions extérieures telles que la pollution, la climatisation ou l’exposition à la fumée peuvent entraîner une sécheresse de l’œil. Les chercheurs du CHU de Rouen ont également montré que le travail sur écran pendant plus de 7 heures par jour, entraîne une diminution du nombre de clignement d’œil et donc de sa lubrification. (1)
  • Les causes médicamenteuses. La sécheresse oculaire est aggravée par certains médicaments tels que les antidépresseurs, les antidiarrhéiques et même certains collyres contenant un vasoconstricteur (substance qui agit de façon à rétrécir les vaisseaux sanguins).
  • Les maladies. Les maladies comme le Syndrome de Gougerot-Sjögren, la polyarthrite rhumatoïde ou l’hépatite C, seraient des causes de la diminution lacrymale.

Les traitements de l’insuffisance lacrymale

Le traitement de base de l’insuffisance lacrymale est l’utilisation de larmes artificielles. Ces gouttes servent à remplacer ou à augmenter la lubrification des yeux. Mais il existe quelques conseils à suivre pour prévenir et ralentir la progression de la sécheresse oculaire, comme par exemple :

  • Éviter les endroits secs
  • Penser à cligner souvent des yeux
  • Faire des pauses régulières lorsqu’on travaille sur un écran
  • Ne pas se frotter les yeux.
  • Humidifier l’air de la chambre durant la nuit
  • Boire beaucoup d’eau et éviter l’alcool, le café et le thé. Ils susceptibles d’amplifier la sécheresse oculaire
  • Portez des lunettes de soleil pour se protéger de la lumière et du vent
Sources :

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.