Comment soigner la sécheresse de la peau et l’eczéma en hiver ?

sécheresse-cutanée

Que l’on souffre d’eczéma ou non, tout le monde a la peau plus sèche en hiver. Ce phénomène n’est pas directement lié au froid, mais plutôt à des facteurs environnementaux. On identifie notamment comme responsable un climat plus sec, dû à la diminution de l’humidité ambiante et au chauffage plus important des foyers. D’autres facteurs viennent directement de nos habitudes vestimentaires : la superposition de vêtements agressifs pour la peau (tricots, laine, col roulés, matières synthétiques) peut également avoir un effet négatif sur la peau.

Nous vous présentons dans cet article différentes manières d’éviter la sécheresse de la peau, ainsi que des solutions pour retrouver un confort cutané, si vous souffrez d’eczéma, ou de tout autre type de peau sèche.

Prémunir sa peau des irritations de l’hiver

Pour éviter la sensation de démangeaisons en hiver, il existe des bonnes pratiques simples à appliquer.

  • Évitez les douches ou bains trop chauds et longs, cela favorise la sécheresse de la peau. On pense parfois à tort que l’eau hydrate la peau, c’est en réalité tout le contraire, et d’autant plus si l’eau de votre salle de bain est particulièrement calcaire.
  • Séchez minutieusement les zones les plus propices à la sécheresse (cou, nuque, mains, plis des coudes et genoux, poignets…) et tapotez la peau plutôt de que frotter avec une serviette.
  • Portez au maximum des vêtements en coton, notamment en première couche sous des vêtements d’hiver plus chauds, vous pourrez ainsi porter des pulls et autres vêtements chauds tout en « protégeant » votre peau.
  • Surveillez le niveau d’humidité de votre foyer, en utilisant si besoin des humidificateurs d’air. Comme indiqué ci-dessus, le chauffage assèche l’air ambiant et rend celui-ci plus sec, ce qui favorise la sécheresse de la peau et l’eczéma.
  • Hydratez sans retenue ! Une solution hydratante adaptée permet de conserver le film hydrolipidique et la fonction barrière de la peau. Si vous êtes particulièrement touché par la sécheresse cutanée, il est recommandé de s’hydrater après chaque douche.

Autre astuce à laquelle on ne pense pas forcément mais très simple à mettre en place : boire plus d’eau ! En effet, nous buvons moins d’eau en hiver car la sensation de soif est moins présente (à cause des températures). Cependant, la peau a également besoin d’être hydratée de l’intérieur, c’est pourquoi boire environ 1.5 L d’eau par jour (quantité moyenne recommandée par l’Organisation Mondiale de la Santé, à adapter cependant à votre âge et votre morphologie), permet également de préparer la peau à l’hiver et de se prémunir d’une peau sèche.

Utiliser des soins adaptés

Chaque peau est différente, et les raisons d’une sécheresse cutanée peuvent aussi être multiples. Il existe de nombreux soins pour combattre la sécheresse cutanée (appelés émollients), disponibles en différentes intensités et aspects selon les besoins de votre peau, mais aussi vos préférences. N’hésitez pas à demander conseil à un médecin ou votre pharmacien qui pourra réaliser un premier diagnostic de peau, puis vous diriger vers le produit le plus adapté à votre cas.

On retrouve notamment les laits corporels, les crèmes hydratantes (plus épaisses, riches et nourrissantes), les gels, les produits à base d’huile (huiles de coco, olive, ou encore jojoba ont des propriétés apaisantes et hydratantes), et également des baumes (parmi les hydratants les plus riches).

Attention, certaines crèmes et autres produits hydratants prescrits par un médecin sont des médicaments, et ne peuvent donc pas être utilisés à volonté. Il est important de respecter la fréquence d’utilisation recommandée par le professionnel de santé (médecin généraliste ou dermatologue).

Sachez également que l’efficacité de ce type de produit réside dans la régularité. Prendre soin de sa peau quotidiennement réduit fortement les épisodes de sécheresse.

Soigner l’eczéma, maladie de peau chronique

Aussi appelée dermatite atopique, l’eczéma est une maladie de peau fréquente chez les jeunes enfants mais qui peut perdurer à l’âge adulte. Cette maladie de la peau se développe par plaques, et survient principalement par « poussées », elle peut donc être plus ou moins forte selon la période. Les poussées peuvent être engendrées par des facteurs environnementaux (froid sec, piscine, allergies appelée eczéma de contact, frottements, etc.) mais également par des facteurs psychiques,comme un stress causé par une échéance importante qui approche par exemple.

Une peau sujette à l’eczéma est une peau qui a perdu ou altéré son film hydrolipidique naturel, qui normalement la protège. C’est pour cette raison que la peau déclenche une réaction inflammatoire et l’apparition de plaques rougeâtres ou rosées, responsables de démangeaisons.

La survenue de l’eczéma peut également être de cause héréditaire, notamment lorsqu’elle concerne les nourrissons : 50 à 70% des enfants touchés par l’eczéma ont un parent également touché (actuellement ou lors de son enfance) par la maladie.

Pour soigner l’eczéma, il est important de faire un diagnostic de peau précis en se rendant chez un professionnel de santé spécialisé dans les problèmes de peau : un dermatologue. Il pourra ainsi proposer un traitement adapté, composé de soins émollients, de cure de vitamine D, ou encore de savons surgras spéciaux pour un lavage en douceur, sans aggraver l’état de la peau.

Certains patients soignent aussi un eczéma chronique et/ou des poussées fréquentes par des cures thermales. Des établissements sont spécialisés dans le traitement de la maladie, et des professionnels peuvent aider à soigner les causes physiques comme psychiques de l’eczéma, pendant la période de cure.

Sources :