Que faire en cas de lumbago ou de sciatique ?

lumbago-sciatique

Quelle différence entre un lumbago et une sciatique ?

Les deux vont concerner une douleur qui va avoir son origine au niveau du dos, mais avec certaines distinctions qu’il est important de souligner.
Le lumbago est une douleur lombaire (qui intervient au niveau des vertèbres lombaires). Cette douleur est souvent due à un un problème ligamentaire, musculaire ou articulaire. La douleur peut ainsi se diffuser tout le long de la colonne vertébrale jusqu’aux genoux, en passant par les vertèbres. La lombalgie n’est pas une maladie, c’est un symptôme.
En cas de lumbago, l’individu va ressentir très souvent un blocage au niveau du bas du dos (la zone lombaire) avec une difficulté importante pour effectuer des gestes comme se tourner, se pencher. Il devient en effet très dur de pouvoir effectuer ces mouvements, à cause d’une forte douleur ressentie.
On parle de lumbago lorsque l’individu a une lombalgie aiguë, celle-ci devient chronique si elle dure plus de trois mois.

La sciatique est une douleur liée à un nerf. On parle donc dans ce cas là de névralgie. Le nerf sciatique communique avec les membres inférieures (comme les jambes) et passe par la colonne lombaire. C’est un effet le nerf le plus long et le plus gros de notre organisme.
Lors d’une sciatique, l’individu va ressentir une douleur localisée davantage au niveau d’une jambe ou d’une fesse. Elle peut parfois être ressentie jusqu’au niveau du pied.

La différence fondamentale intervient également dans non seulement la localisation des douleurs, le mode de diffusion et l’impact pour l’individu.

Connaître les causes et les symptômes d’un lumbago ou d’une sciatique

Dans le cas d’une douleur lombaire ou d’un lumbago, l’origine va être une contracture violente des muscles dorsaux. Celle-ci est non seulement violente mais très souvent involontaire. La douleur est ainsi soudaine, très forte et localisée dans le bas du dos, au niveau donc des lombaires. Elle peut apparaître lors d’un effort, qui n’est pas nécessairement intense. Il est vrai que la douleur est dur à différencier d’une sciatique. Dans le cas de la sciatique la douleur s’étendra sur les membres inférieurs (au delà du genou), car le nerf sciatique peut diffuser des douleurs jusque dans le pied.

Pour la sciatique, la douleur apparaît suite à une compression du nerf sciatique (nous parlions de névralgie en préambule). Cette pression se passe très souvent suite à un pincement au niveau des vertèbres lombaires.
L’individu ressent une douleur depuis la fesse, qui va se diffuser le long de la cuisse (à l’arrière de celle-ci) jusque dans le bas de la jambe.
La douleur est en général soit à droite ou à gauche, et sera de diverse intensité selon la position : assis, debout ou allongé.
Une des causes principales de la sciatique est la hernie discale dans plus de 80 % des cas. Ce pincement ou compression est ainsi la cause de l’inflammation du nerf sciatique et sa diffusion le long de celui-ci.

Que faire pour réduire la douleur d’un lumbago ou d’une sciatique ?

Si vous avez une sciatique il est conseillé de faire en sorte de trouver les positions et les mouvements les moins douloureux pour ne pas accentuer la douleur.
Ne pas rester allonger trop longtemps, ou alors il convient de modifier la posture dans votre lit en surélevant vos jambes par exemple.

En cas de douleur, prendre un traitement antalgique rapidement pour soulager la douleur (paracétamol OU anti-inflammatoire).
L’application de chaleur sur la blessure peut aider également à soulager la douleur. Il peut être bien de prendre un bain par exemple.
Si la douleur persiste il est recommandé de consulter votre médecin. Notamment si vous rencontrez des pertes de sensibilités, un engourdissement ou alors l’augmentation des douleurs.

Si vous avez un lumbago, il convient de bien identifier l’origine de la douleur. Très souvent du repos sera nécessaire pour réduire la douleur et l’intensité de celle-ci. Un traitement antalgique ou anti-inflammatoire, comme pour la sciatique permettra de soulager la douleur.
Dans certains cas une immobilisation peut être envisagée. Si la douleur est importante, comme pour la sciatique, il convient de consulte rapidement un médecin.
Vous pouvez également utiliser une ceinture lombaire, celles-ci sont commercialisées dans vos pharmacies de proximité.

Réduire les risques de problèmes lombaires

Un certain nombre d’actions sont à prévoir pour réduire les problèmes de dos :

  • Pratiquer une activité physique régulière (mais pas trop violente si vous avez des problèmes de dos)
  • Bien s’échauffer avant un effort (même si ce n’est pas un effort violent et intense)
  • Bien s’étirer
  • Une alimentation saine et équilibrée
  • Porter des semelles

Pensez également à changer de matelas pour soulager les maux de dos.
Dans certains cas, vous pouvez aussi envisager de réaménager votre poste de travail et revoir l’ergonomie de celui-ci.

Vous pouvez également en cas de problème récurrent au niveau du dos, consulter votre médecin ou également voir un ostéopathe ou un kinésithérapeute.