Gomme ou patch : quel substitut nicotinique choisir pour arrêter de fumer ?

Arrêt du tabac

Si vous avez aimé cette vidéo, 👉 n’hésitez pas à cliquer ici pour accéder à la chaîne YouTube A votre santé
et à vous abonner pour soutenir Romain !

Arrêter de fumer est une décision prise par de nombreuses personnes chaque année. Mais après parfois plusieurs années de consommation de tabac et donc de nicotine, la dépendance à cette dernière peut être une réelle difficulté pour arrêter.

Pour vous accompagner dans cette démarche, il existe des médicaments disponibles sans ordonnance dans les pharmacies qui contiennent de la nicotine, ce sont des substituts nicotiniques.

Tout d’abord, les patchs sont des produits qui se collent directement sur la peau. Selon les marques, ils diffusent de la nicotine pendant entre 12 à 24 heures. L’avantage majeur est que la nicotine est diffusée en permanence dans le corps, et évite ainsi la sensation de manque ou d’envie de fumer pendant toute la durée du patch.

Deuxième médicament très utilisé pour l’arrêt du tabac : les gommes à mâcher. Ces dernières sont à prendre dès que l’envie de fumer est la plus forte. En effet, la gomme va donner comme un « shoot » de nicotine, et en quelques minutes, la sensation d’envie de fumer va disparaître.

D’éventuels effets indésirables ?

Les substituts ne sont pas dangereux pour la santé et entraînent peu d’effets secondaires. Le principal risque est le surdosage, c’est pourquoi il faut respecter scrupuleusement les doses indiquées sur les boîtes et notices des médicaments. Ce surdosage peut entraîner des nausées, maux de têtes et vertiges.

Enfin, les médicaments à base de nicotine sont réservés uniquement aux personnes en sevrage tabagique, car ils peuvent provoquer une dépendance à la nicotine s’ils sont pris par des personnes non-fumeuses.

Comme pour tout traitement d’automédication, consultez un médecin si l’arrêt du tabac engendre des symptômes plus importants, comme notamment une toux persistante.