Comprendre l’hyperthyroïdie : symptômes, causes et traitement

Hyperthyroïdie

L’hyperthyroïdie est le résultat d’une production anormalement élevée d’hormones par la glande thyroïde. Ces dernières possèdent plusieurs rôles importants dans le fonctionnement de l’organisme et un dérèglement de celles-ci peut être néfaste pour la santé. Afin de mieux comprendre ce qu’est l’hyperthyroïdie, nous vous expliquons le rôle de la thyroïde et des hormones thyroïdiennes, les causes de la maladie, les symptômes, le diagnostic et les différents traitements possibles.

La glande thyroïde : quel est son rôle ?

La thyroïde est une glande située à la base du cou, en avant de la trachée. Elle est placée sous la pomme d’Adam et n’est pas palpable en situation normale. Elle sécrète des hormones thyroïdiennes appelées triiodothyronine (T3) et thyroxine (T4). La fabrication de ces hormones nécessite de l’iode, présent en faible quantité dans notre organisme et fourni par l’alimentation quotidienne.

La thyroïde est sous la dépendance de l’hypophyse située à la base du cerveau. Cette glande produit la TSH (Thyroid Stimulating Hormone) qui régule la sécrétion des hormones thyroïdiennes. L’hypophyse est elle-même régulée par l’hypothalamus qui libère une hormone régulant la sécrétion de TSH. Quand l’hypothalamus détecte des faibles concentrations d’hormones thyroïdiennes, il augmente la sécrétion de TSH qui stimule à son tour la thyroïde et la sécrétion d’hormones thyroïdiennes.

Le rôle des hormones thyroïdiennes

Les hormones thyroïdiennes influent sur de nombreuses fonctions du corps humain :

  • Elles contrôlent l’énergie musculaire et la température du corps.
  • Elles régulent le métabolisme de nos cellules.
  • Elles ont un rôle dans l’utilisation des glucides, des lipides et des protéines venant de l’alimentation.
  • Elles modifient l’humeur.
  • Elles participent à la croissance et au développement du corps pendant l’enfance.

Qu’est ce que l’hyperthyroïdie ?

On parle d’hyperthyroïdie lorsque la glande produit des hormones thyroïdiennes en excès. Cette surproduction entraîne donc un dysfonctionnement des organes sensibles à ces hormones.

Les symptômes qui peuvent vous alerter

Les symptômes de l’hyperthyroïdie sont multiples et varient selon les personnes. Toutefois si celle-ci est légère, elle pourra passer inaperçue.

Voici les symptômes les plus fréquents dans la population générale :

  • Perte de poids souvent rapide malgré un appétit normal voire plus important que d’habitude
  • Accélération du transit intestinal
  • Rythme cardiaque rapide et palpitations cardiaques
  • Transpiration excessive et bouffées de chaleur
  • Tremblements des extrémités
  • Troubles du sommeil, fatigue, saute d’humeur, nervosité
  • Faiblesse musculaire, souffle court
  • Changement de cycle menstruel
  • Apparition d’un goitre dans le cou

Les causes de l’hyperthyroïdie

Il existe plusieurs causes de l’hyperthyroïdie :

  • La maladie de Basedow est la cause la plus fréquente d’hyperthyroïdie. C’est une maladie auto-immune qui touche les anticorps de la personne atteinte. Ces anticorps vont stimuler excessivement la thyroïde qui produira donc plus d’hormones.
  • Les nodules thyroïdiens sont des petites masses qui se forment dans la glande thyroïde, en solitaire ou en groupe. S’il sécrètent des hormones thyroïdiennes, ils peuvent être responsables d’hyperthyroïdie.
  • La thyroïdite est une inflammation de la thyroïde qui peut aussi causer un excès d’hormones thyroïdiennes dans le sang.

Certains traitements médicaux pour soigner d’autres maladies peuvent aussi être responsables d’une hyperthyroïdie.

Les étapes pour un diagnostic

Le diagnostic de l’hyperthyroïdie est réalisé en plusieurs étapes.

En premier lieu, le médecin réalise un examen du cou par palpation. Il peut y découvrir une grosseur unique ou une thyroïde augmentée de volume (goitre) avec présence ou non de nodules thyroïdiens.

Une analyse de sang permettra de visualiser les quantités d’hormones circulantes. En cas d’hyperthyroïdie, les taux de TSH sont anormalement bas et de T4 (thyroxine) très élevés.

Des examens complémentaires peuvent aussi être réalisés afin d’orienter le traitement. Une échographie de la région du cou permettra de voir s’il existe une anomalie de structure de la thyroïde. La scintigraphie thyroïdienne permettra d’obtenir une image du fonctionnement de la thyroïde et de détecter les zones sécrétant des hormones thyroïdiennes.

Traitement de l’hyperthyroïdie

Afin de soigner le dérèglement causé par l’hyperthyroïdie et ainsi les conséquences engendrées, l’endocrinologue et le médecin traitant décideront du traitement le plus approprié pour faire baisser les taux d’hormones thyroïdiennes. Le but étant de retrouver des taux équilibrés entre les hormones TSH, T3 et T4.

Parmi les différents traitements possibles, il existe :

  • Les antithyroïdiens de synthèse: ils réduisent la production d’hormones par la thyroïde et permettent d’obtenir des valeurs normales assez rapidement.
  • L’iode radioactif: il permet de détruire de façon permanente une partie des cellules de la thyroïde de sorte que la glande produise moins d’hormones.
  • Le traitement chirurgical qui consiste à enlever la thyroïde sous anesthésie générale, soit complètement, soit de façon partielle.

Bien vivre suite à une hyperthyroïdie

L’hyperthyroïdie nécessite un suivi médical au long cours. Cette maladie nécessite en effet un suivi adapté du traitement prescrit et une surveillance prolongée des taux d’hormones thyroïdiennes. La prise des médicaments et la réalisation des examens de contrôle doivent être respectés de façon consciencieuse pour ne pas engendre un nouveau dérèglement qui pourrait avoir d’autres conséquences sur votre santé.

Si vous ressentez différents symptômes décrits ci-dessus, n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant, qui le cas échéant pourra vous orienter vers un endocrinologue, médecin spécialiste de ce genre de maladie.